Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

Les Hospitaliers IV

18 Avril 2012, 11:10am

Publié par Stéphane, guide à Salers

Des problèmes financiers :

 

En ce début du XIVe siècle, L’Ordre connait un endettement massif auprès des grandes banques italiennes; des frais engendrés par la conquête et les fortifications de l’archipel de Rhodes (Dodécanèse) auxquels s’ajoutent les coûts de l’attribution des biens du Temple. Le Grand maître Elyon de Villeneuve (1319-1346) demeure donc en Occident une dizaine d’années pour redresser une situation financière particulièrement préoccupante. Les grands administrateurs des provinces de l’Ordre ont donc pour préoccupation majeure d’assurer la régularité des rentrées financières depuis les commanderies.

Devenu puissance navale, l’Ordre hospitalier doit affronter les mameluks d’Egypte, puis les turcs ottomans, qui entreprennent la conquête de l’Asie Mineure, menaçant bientôt les îles de la mer Egée et les territoires européens de l’empire byzantin. La guerre de course qui s’engage permet l’enrichissement rapide de l’Hôpital, mais les faiblesses byzantines et les guerres en Europe dans la seconde moitié du XIVe siècle ne favorisent guère l’idée de relance d’une croisade, d’autant qu’une armée soutenue par l’Ordre est vaincue par les Turcs à Nicopolis en 1396, où le grand maître Philibert de Naillac (grand prieur d’Auvergne) compte parmi les rescapés. Cet échec laisse désormais les mains libres dans les Balkans au sultan Bajazet Ier, et l’Ordre perd tout espoir de reconquérir les lieux saints. Une vingtaine d’années plus tard, les menaces se précisent contre Constantinople. Toutefois les Hospitaliers poursuivent leur mission d’accueil et d’assistance et font bâtir de nombreux dispensaires et lazarets, ainsi que plusieurs forteresses et citadelles dans les îles du Dodécanèse.

Commenter cet article