Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

Retour sur notre conférence du 29 août 2009

27 Septembre 2009, 23:00pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Le samedi 29 août 2009, M. Antony CHAMBON est venu à la salle des fêtes de Salers nous présenter ses recherches issues du terrier du Vaulmier et des archives du château de Lamargé.   

Il a exhumé une transaction entre Guy de SALERS (seigneur dudit lieu) et des moines cisterciens (Géraud de SAINT MICHEL moine et procureur du couvent d'Aubazine en limousin) installés sur la montagne de la Béliche : en 1311. Notons aussi que M Garrigue, les trouve sur le même lieu en 1286. Il semble que leurs possessions s'étendaient de la montagne de la Béliche à celle de Fontanet (près du buron d'Algour et de Néronne). A cette époque leur installation était ancienne. Ils avaient établi à la Béliche  une grange qui devait servir à cultiver des céréales et à produire du fromage grâce à l'élevage. (photo ci-dessous Buron de la Béliche avant sa destruction) 


Les Granges cisterciennes font partie du système économique mis en place au XIIe siècle par les moines cisterciens pour permettre aux abbayes de vivre en autarcie. Ce sont des fermes installées à l’écart des monastères, où vivaient et travaillaient les frères convers : des moines spécialisés dans les travaux manuels (d’origine paysanne, convertis après avoir exercé un métier avant d’entrer en religion). C'étaient de véritables fermes modèles et adaptées aux terres locales. Elles prirent le nom de grange car leur bâtiment principal était une grande bâtisse qui abritait à la fois le fourrage, le matériel agricole, le bétail et sans doute les convers eux-mêmes. Les spécificités de l’architecture cistercienne du XIème siècle : omniprésence de l’angle droit, simplicité des formes, chevet plat, salles voûtées et façades avec puissants contreforts. (photo ci-dessous état actuel du buron de la Béliche).

 

Les granges cisterciennes étaient installées près de points d'eau car les moines étaient passés maîtres dans l'utilisation de l'énergie hydraulique. En 1831, des experts constatèrent près de l'Auze l'existance d'une excavation ancienne qui était autrefois un conduit servant à diriger les eaux vers un point  qu'ils présument avoir été un moulin (alors totalement ruiné).  Ci-dessous vue sur l'Auze (en contrebas) depuis le buron de la Béliche.
Le buron de la Béliche daterait de 1800, sous ses ruines se trouvait la plus belle cave à fromage de nos montagnes. La voûte en berceau avait été batie en pierre de tuf couleur rouge brique, avec une magnifique cheminée d'aération cintrée. Le buron a cessé son activité en 1979. Et sa ruine totale est très récente ce qui est d'autant plus rageant vu l'importance du lieu ! Ne restent visible que des charpentes numérotées en chiffres romains (pour combien de temps encore ? )
Les photos aériennes, laissent entrevoir des batiments bien plus grands à proximité.
Le lieu devrait idéalement faire l'objet de recherches archéologiques mais le manque d'archéologues ne le permet pas pour l'instant. C'est bien dommage, d'autant que ce n'est pas le seul site dans le Pays de Salers, qui en aurait besoin.
Les sites d'intérêt recensés sont très nombreux.
Plus de photos à voir dans notre ALBUM PHOTOS // Conférences. 

Commenter cet article