Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

Notre-Dame de Lorette à Salers

13 Septembre 2009, 23:00pm

Publié par Cédric Tartaud-Gineste

La chapelle Notre-Dame de Lorette  est située au quartier de Maleprangère.

L’édifice actuel est la 3ème reconstruction datant de 1886. La première construction aurait eu lieu au XVème ou peut-être au XIVème siècle.

 

La légende veut qu’un chevalier croisé de Salers invoqua la protection de la Vierge lors d’une bataille en Terre Sainte. Une fois exaucé, il fit un pèlerinage à Loreto (Italie), d’où il ramena une statue de la Vierge.

 

De retour à Salers, il fit bâtir un oratoire dédié à Notre-Dame de Lorette. La tradition populaire peu paraitre romancée mais il est notable, lors de la destruction du vieux sanctuaire, d'avoir découvert un panneau d’autel représentant deux chevaliers croisant leurs épées.

En 1547 la chapelle dite "de Maleprangère" (et pas encore de Lorette) n'a pas de cloches mais G. CHALVET prévoit d'en placer.

 

Les habitants ne tardèrent pas à implorer la Vierge contre les épidémies ou la sécheresse, et son pèlerinage devint vite très populaire, au point qu’il fallut agrandir le sanctuaire. Mathieu CHALVET de Rochemonteix, président  de chambre au parlement de Toulouse, propriétaire du lieu, le vendit à Jacques CHALVET et Marguerite de RIGAL sa femme, qui firent réparer la chapelle. Tout comme Guy DUFAYET, seigneur du Fau en 1649.

 

Bien plus tard M. de la RAFFINIE fit agrandir le porche et le portail. L’abbé CHABAU relate dans son ouvrage « Notre-Dame de Lorette  à Salers » tous les miracles attribués à la Vierge : malades ou infirmes subitement guéris, sécheresse interrompue dès la fin de la procession alors qu’elle menaçait le pays de famine, épidémies stoppées…etc...

 

Les troubles de la Révolution conduiront à la destruction par le feu  de la Vierge noire miraculeuse (brûlée sur l’esplanade de Barrouze). Elle ne fut remplacée qu’en 1813.

 

En 1851 fut instituée la fête annuelle du dimanche de la Trinité, avec sa procession dans les rues pavoisées de Salers ornées de fleurs et d’oriflammes.

 

Décidée en 1882, la dernière reconstruction de l’édifice fut terminée en 1886.  

Commenter cet article