Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

Acte de baptême introuvable mais retrouvé

5 Avril 2009, 23:00pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Quand l'erreur du curé pose problème 21 ans plus tard...

Extrait d'un acte de mariage de Salers.


"Aujourd'hui 10 février 1793, l'an second de la République française en la ville de Salers, maison commune, la municipalité y étant assemblée est comparue Marie Beffaras, fille majeure habitante de cette ville, laquelle a dit qu'elle est sur le point de contracter mariage avec Pierre Meynial aussi garçon majeur habitant de cette ville, elle était dans le cas de rapporter au citoyen officier public de cette commune son extrait baptistaire, mais qu'après en avoir fait faire la recherche dans les registres de l'année 1771 et au mois d'octobre, époque de sa naissance, qu'elle a dit savoir par la tradition qui lui a été faite par défunt Pierre Beffaras, son père et ses parents et  voisins, il ne s'est point trouvé dans ledit registre d'acte baptistaire de sa personne, mais qu'il s'en est trouvé un d'Antoine Beffaras, le 3 octobre 1771 qui est dit fils légitime dudit Pierre Beffaras maréchal et Louise Chanut, dont les parrains et marraines ont été Antoine Robert, meunier à Durou, paroisse de St Paul et Marie Beffaras femme de Géraud Frayssy, voiturier, habitant de cette ville ; que cet acte devait être son baptistaire par la raison qu'elle était assurée : 1° d'être née le 2 octobre 1771, 2° d'être fille légitime desdits  Pierre Beffaras et Louise Chanut, 3° que ses dits père et mère n'ont eu que 2 enfants de leur mariage dont le premier Pierre Beffaras et elle comparante nommée Marie Beffaras.


En conséquence pour constater l'erreur, elle demande à la municipalité qu'elle veuille bien assembler ses parents et voisins en nombre suffisant (...).


Sur quoi ouï le procureur de la commune, la municipalité ordonne que ladite Marie Beffaras femme del Frayssy prétendue marraine, ledit Géraud Frayssy son mari, Marie Senaud femme de Jean Gros cordonnier,  ledit Jean Gros cordonnier,  habitants de cette ville voisins de la maison dudit feu Pierre Beffaras seront appelés à fin de s'expliquer sur les faits mis en avant par ladite Marie Beffaras (...) et à l'instant sont comparus tous lesdits surnommés auxquels a été fait lecture, par le secrétaire, du présent procès verbal . Et après avoir individuellement prêté serment au cas requis de dire la vérité, ils ont unanimement déclaré et attesté en leur âme et conscience qu'il est de leur connaissance : 1° que ladite Marie Beffaras est née en cette ville dans la maison dudit feu Pierre Beffaras autours du mois d'octobre de l'année 1771 époque où la grande cloche de l'église de cette paroisse fut refaite ; 2° qu'elle est la fille légitime desdits défunts Pierre Beffaras et Louise Chanut ; 3° que ses parrains et marraines furent Antoine Robert, meunier à Durou, paroisse de St Paul et ladite Marie Beffaras femme dudit Géraud Frayssy ; 4° que ledit feu Pierre Beffaras n'a eu que 2 enfants de son mariage avec ladite Louise Chanut, qui sont Pierre Beffaras âgé d'environ 26 ans et Marie Beffara âgée de 21 ans passés, 5° et enfin qu'ils ont toujours vus et reconnus ladite Marie Beffaras comme fille et pour être la même qui est née aux environs du mois d'octobre 1771. Qu'ainsi il était évident  qu'il fut fait une erreur lors du baptistaire du 3 octobre 1771, en ce qu'il devait contenir que c'était ladite Marie Beffaras qui fut baptisée et non Antoine."

Marie ayant récupéré son extrait d'acte de naissance, put convoler avec Pierre Meynial.

 

Commenter cet article