Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

La maison de La Ronade

23 Mars 2009, 00:00am

Publié par Société Historique du Pays de Salers

La maison de La Ronade domine de toute sa hauteur la place Tyssandier d'Escous de Salers. Sise à l'angle de la rue des Nobles, sa base pourrait remonter au XIIIème siècle, ce qui en ferait l'édifice le plus ancien de Salers.

Elle a d'abord appartenu à la famille De Roquemaurel, avant de passer dans les mains des de La Ronade, auxquels elle appartient depuis le XIVème siècle. Ils en ont été privés quelques années pendant la Révolution française. Période agitée où Doña Marguerite de Tournier y Agullon veuve d'Antoine Ignace André de La Ronade, fut la seule femme du Cantal à être guillotinée à Aurillac le 4 Thermidor An II (24 juillet 1794), son portrait est visible dans la maison.

Famille d'épée et de robe, les de La Ronade de Salers ont eu le monopole de la lieutenance générale, civile et criminelle, du bailliage. Ils se transmirent la charge de l'origine de ce tribunal jusqu'à une dizaine d'années avant la Révolution.

 
A l'angle de la façade, une niche abrite une vierge à l'enfant sculptée en 1973 par François Germont et placée il y a peu dans son emplacement actuel.

A l'intérieur de la maison, le propriétaire M. Philippe Garrigue a réuni des collections diverses de livres anciens, de généalogies familiales, de coiffes, d'objets religieux, de tableaux de peintres auvergnats, de pièces de vaisselle, d'outils traditionnels ou de meubles anciens.

 

La tour se visite jusqu'au grenier et sa charpente en vaisseau renversé (XVème siècle). 

Commenter cet article