Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

Litige entre St-Paul-de-Salers et Fontanges (1)

9 Février 2009, 00:00am

Publié par Société Historique du Pays de Salers

La cote 3 E 267 510 des archives départementales du Cantal contient une délibération de la commune et des habitants de St-Paul de Salers, qui en 1747 s'opposent aux projets de leurs voisins de Fontange. Nous avons retranscrit pour vous ce texte qui est très intéressant. Etant assez long, nous le publions en deux parties.

" Aujourd'hui le 3ème jour de décembre 1747, au bourg de St Paul, en l'assemblée des habitants de ladite paroisse convoquée au son de la cloche en la manière ordinaire, à laquelle ont assisté pour le seigneur de ce bourg Maître Jean Valette procureur d'office, sieurs Guinod Chambon -premier consul- Antoine Vigier -second consul et Antoine Chambon actuellement consuls en exercice, M. Pierre de Lafarge écuyer, seigneur de la Pierre et Durou, Guy Joseph de Jugeals, chevalier seigneur de Fossanges, Mr Jean Gigaud Labosque prêtre et curé de cette paroisse, Guillaume Vidal marchand, Jean Maurie marchand, Pierre Lacombe marchand, Pierre Lacombe marchand (bis), Georges Lacombe laboureur, Pierre Joany laboureur, Jean Joany fermier, Jean Rouchy laboureur, Antoine Chambon marchand, Géraud Gaillard marchand fermier, Guillaume Joany laboureur, Antoine Robert marchand, Jean Michel meunier, Antoine Chanut marchand fermier, tous soussignés et plusieurs autres manants et habitants de ladite paroisse qui ont assisté à ladite assemblée et n'ont su signer. Tous habitants de ladite paroisse.


Y ont encore assisté de ce requis et priés par lesdits sieurs consuls M. François Pradel écuyer, M. Géraud François de Chazettes aussi écuyer, M. Antoine Tissandier avocat, M. Jean Dupuy seigneur de la Fauvelie avocat, M. Antoine Pons seigneur de la Bastide et receveur des consignations au bailliage royal de la ville de Salers, M. Barthélémy Spinouse bourgeois, sieur Louis Chevalier Delmas bourgeois et sieur Pierre Rolland bourgeois. Tous habitants de la ville de Salers et possédant des fonds dans ladite paroisse.


Ledit Chambon consul a représenté à l'assemblée que lui et ses consorts avaient en avis que les habitants de la paroisse de Fontanges avaient présenté une requête à Monseigneur l'intendant pour lui demander des ordres pour faire refaire leur pont. Faire faire un grand chemin qui conduise du bourg de Fontanges jusqu'à celui de St Chamant ; et faire construire un quai sur le ruisseau de Mars, depuis le village de Restigalves jusqu'au lieu de Fumel ; que les habitants de cette paroisse et de celle de Salers fussent commandés pour travailler à ces différents ouvrages, fournir charrois et voitures, même qu'il fut fait une imposition sur les deux paroisses pour contribuer aux dépenses nécessaires.


Qu'ils estimaient qu'il était de leur devoir de représenter à l'assemblée l'inutilité de cet ouvrage pour cette paroisse et le grand dommage qui en résulterait. Qu'en effet, un chemin de Fontanges à St Chamant ne leur est d'aucune utilité, la paroisse est située de façon à n'avoir jamais besoin de ce chemin, qui serait beaucoup plus long et plus incommode pour eux que la grande route de St Martin Valmeroux qui conduit à Aurillac , qu'il ne peut y avoir que 5 ou 6 particuliers du bourg de Fontanges qui aient intérêt qu'il soit fait un grand chemin de Fontanges à St Chamant. Que ce petit nombre se couvrant du masque du bien public ne pense qu'à son intérêt particulier, les uns n'ayant envie que de la facilité du transport des fromages dont ils font commerce et dont ils tiennent les magasins dans leurs maisons de campagne sur le chemin de St Chamant, et les autres la commodité de l'exploitation des bans de campagne qu'ils ont dans la paroisse de St Projet et de St Chamant, à quoi le public ne prend aucun intérêt.


Que le projet d'un quai sur le ruisseau de Fontanges, tel qu'il a été proposé, et que réfléchi d'une dépense insensée, même d'une impossibilité absolue, un grand roi  étant seul capable de faire entreprendre et finir  un tel ouvrage qui n'aboutirait qu'à conserver les héritages des habitants de la paroisse de Fontanges, bonifier et augmenter leurs communs. Auxquels ceux de la paroisse  de St Paul n'ont aucun droit et ne se sont jamais avisés de mener, pacager leurs bestiaux, que le pont de Fontanges n'est pas à l'usage des habitants de cette paroisse qui ont d'autres routes plus droites et plus aisées pour leur commerce que l'utilité des réparations demandées par les habitants de la paroisse de Fontanges, leur étant personnelle et tournant à leur seul profit, il n'était pas juste qu'ils en rejetassent la peine et la dépense sur ceux qui n'en pourraient retirer aucun avantage, mais qu'il était essentiel pour eux que le pont de St Paul qui est en ruine fut refait et que le chemin qui conduit de St Paul aux montagnes communes de la paroisse, qui est à présent impraticable en plusieurs endroits, fut rétabli, ce qui est une dépense considérable.  Requérant  qu'il plu à l'assemblée de délibérer sur les propositions et de leur préciser la conduite qu'ils doivent tenir.  "

à suivre... Litige entre St-Paul-de-Salers et Fontanges (2) sera publié le 16/02/09.

 

Commenter cet article