Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

L'église Saint-Mathieu de Salers (2)

15 Juin 2008, 23:00pm

Publié par SHPS

L'intérieur de l'église de Salers est remarquable par son exceptionnelle Mise au tombeau, à laquelle nous dédierons un prochain article. Le reste de l'église mérite une visite tout aussi minutieuse. Commençons par le choeur.

Derrière la grille en fer forgé, a été posé un beau lutrin, en bois polychrome, datant de la fin du règne de Louis XIII, représentant un lévite debout, dont les pieds reposent sur une demi-sphère. Ce lutrin est classé depuis le 21 octobre 1902 . Ses bras supportent un pupitre, sur lequel se trouve un livre ouvert, présentant à l'oeil du visiteur des feuilles qui ont été calligraphiées par Mle Peyrac au XXème siècle. Un second pupitre est fixé sur son dos.

Au-dessus de l'entrée du chœur pend du sommet de la voûte un lustre d'époque 1er Empire, à boules et pendeloques de cristal. Lui aussi protégé depuis 1987, il possède trois rangées de bras de lumière, avec des éléments décoratifs dorés et des bobéches en bois.

L'autel fut offert par la famille Veschambes au XIXème siècle et classé en 1984. Sculpté dans du chêne massif, on y trouve dans une niche une statue de Notre Dame de Lorette en bois doré. Et devant l'autel, un Christ en Croix en bois du XVIIème siècle.

Sur les murs sont accrochées des tapisseries d'Aubusson en laine du XVIIème siècle :  Saint Ignace à L'hôtel assisté de deux membres de sa Compagnie; sainte Anne enseignant à la sainte Vierge; et trois grandes scènes de la vie de Jésus-Christ : l'Adoration des Bergers, la Descente de Croix et  l'Adoration des Rois Mages. Elles sont toutes protégées par les Monuments Historiques depuis le 30 juin 1908.

D'autres tapisseries décorent l'église, une nommée Déploration se trouve au-dessus de l'entrée.

Ces tapisseries sont classées mais attaquées par l'humidité. Elles auraient été conservées avant 1789 au couvent Notre Dame de Salers et une hypothèse voudrait que leur origine vienne du collège des Jésuites de Mauriac, fermé en 1763.

Au milieu de l'église, s'élève une chaire à prêcher en bois, de style Louis XV. On y accède par un escalier à panneaux d'époque, les parties les plus anciennes dateraient du XVIIème siècle. Cette chaire est protégée depuis 1991.

(à suivre)

Commenter cet article

Isabelle Fernandez 07/02/2010 17:42


M Philippe Garrigue me signale que j'ai repris l'erreur de Louis Jalenques sur la tapisserie des ecclesiastiques. Celle-ci ne serait pas St Ignace à l'autel. "Cela a été démontré par l'abbé
Delacellerie et le groupe des jésuites qui lui rendait visite lors de sa nomination. La tapisserie retrace 'le Jurement de Montmartre' dans l'église St Pierre de Montmartre avec : à l'autel le père
Fabre qui était le seul à être ordonné prêtre de toute l'équipe. C'est lui qui célébre la messe. A droite, St Ignace de Loyola qui sera ordonné prêtre quelques années plus tard; il tient dans ses
mains ses exercices écrits à Manrèze et qui deviendront 'la règle des jésuites'. A gauche St François Xavier qui sera ordonné prêtre avant son départ pour l'orient où il mourra et qui tient dans sa
main la Croix des Missions. "