Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La Societé Historique du Pays de Salers (SHPS)

Nouvelle brochure annuelle dédiée à Gérard DELANGLE

16 Août 2016, 21:40pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Les adhérents de la Société Historique du Pays de Salers vont recevoir dans quelques jours, la brochure pour l'année 2016 dédiée à notre regretté libraire Gérard DELANGLE, pour les 20 ans de sa disparition.

Les personnes intéressées peuvent contacter la SHPS à l'adresse courriel contact.shps@gmail.com, la brochure et les frais de port représentent 10€

Voici le sommaire:

1 – Gérard DELANGLE, 20 ans déjà – édito de la SHPS

Cédric TARTAUD-GINESTE – PAGE 3

2 – Bibliographie autour de Gérard DELANGLE

Collectif (BELLET/TARTAUD-GINESTE) – PAGE 5

3 – Naissance de la Comédia Nova

Yves KRIER – PAGE 6

4 – GERARD !

Lidwine – PAGE 33

5 – L’ami Gérard

Marc BRUYAT – PAGE 35

6 – D’un Gérard à l’autre !

Jean ANGLADE – PAGE 36

7 – La SHPS autour de vous

Cédric TARTAUD-GINESTE – PAGE 37

Nouvelle brochure annuelle dédiée à Gérard DELANGLE

Voir les commentaires

Lidwine est ressuscité !

14 Mai 2016, 23:39pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Lidwine, alias Marcel de La Gare, c'est cet illustrateur qui a mis en dessin, les scènes du voeu de ville de Salers écrit par Gérard Delangle.

 

J'ai eu le privilège de le rencontrer aujourd'hui à Paris. Un échange rapide après une correspondance électronique fournie. Touché de voir le travail de la SHPS, notamment pour honorer la mémoire de Gérard Delangle, il souhaite participer à notre travail collectif.

 

Merci pour cet engagement et cet échange qui s'est produit autour d'une journée toute spéciale, celle de la non-violence, en marge des mobilisations de Nuit Debout !

 

Lidwine est ressuscité !

Voir les commentaires

Salers à l'honneur, un bel ouvrage dirigé par Pierre MOULIER

27 Novembre 2015, 11:28am

Publié par Cédric Tartaud-Gineste

Salers à l'honneur, un bel ouvrage dirigé par Pierre MOULIER

Comme promis il y a quelques mois, Pierre MOULIER a dirigé un ouvrage sur Salers, son histoire, son patrimoine, les grands chapitres qui ont façonné les étapes de sa construction.

 

Pierre MOULIER a rassemblé ceux qui souhaitaient rendre hommage à notre regretté ami, Philippe GARRIGUE, le "brouteur d'histoire" de Salers qui a tant apporté à notre pays, infatigable chercheur qui avait su s'attacher l'affection des directeurs des archives départementales mais aussi de nombreux passionnés aux quatre coins de France.

C'est avec une belle émotion que j'ai pu relire un de ses articles sur la mise au tombeau. Celles et ceux qui s'en souviennent (avant les travaux !), une petit plaquette nous attendait à l'entrée de l'église autrefois, nous expliquant le texte du voile de la Vierge Marie et l'ensemble des personnages de cet ouvrage polychrome de la fin du XVème siècle, nous le devions à l'ami Philippe 

Pierre MOULIER a magnifiquement réussi la synthèse des contributions diverses et variées sur Salers, les origines de la ville, de ses armoiries (là encore, que de débats avec Philippe!), la période huguenote, le baillage, le collège, la vitalité paroissiale, la dynamique seigneuriale, l'indépendance progressive du pouvoir civil via la paroisse avec la naissance du consulat en 1508, l'érection des fortifications sur ordre du roi de France, la renaissance économique via Ernest TYSSANDIER D'ESCOUS, la très belle plume de Jean-Claude ROC que j'ai pris un plaisir particulier à lire.

Des clichés magnifiques qui font honneur aux textes et qui sont, à eux-mêmes, une invitation au voyage. Oui, Salers brille de mille feux et ça fait chaud au coeur de voir cette cité Renaissance avec de si belles couleurs, de si beaux dégradés.

Une contribution toute particulière pour Stéphane VEYRET, guide-animateur du musée de Salers depuis plusieurs années. La tâche à laquelle il se voue pour valoriser tout l'héritage laissé par Philippe GARRIGUE est louable. Il a su mettre en valeur, humblement, des scènes, des lieux, des anecdotes en créant un liant et une solidité historiques. Sa contribution replace très bien la présence de ce musée et efface progressivement l’appellation erronée des "Templiers" pour mieux rendre hommage à Israël de MOSSIER.

Enfin, qu'il me soit permis de remercier Pierre MOULIER qui se donne sans compter pour valoriser notre patrimoine depuis des années - je repense à son ouvrage sur les églises romanes de Haute-Auvergne qui m'avait été d'une très grande utilité pour mes études universitaires - car il m'a témoigné une grande confiance en m'ouvrant les pages de son ouvrage et j'ai pu en retour apporter une modeste pierre à cet édifice.

Cet ouvrage de référence trônera dignement aux côtés des travaux de René VISY sur la mise au tombeau, James Lowth GOLDSMITH sur les seigneurs de Salers mais aussi de François YZORCHE, de René MONBOISSE,... 

Vraiment, bravo Pierre !


Pour acquérir l'ouvrage:
*Contactez Cantal Patrimoine 58 rue de Belloy à Saint-Flour (cantalpatrimoine.free.fr)
*Contactez la librairie Barbe Bleue à Salers
*Notez dans vos agendas une séance dédicace le 19 décembre 2015 chez Jean-Pierre LAGANE à la maison de La Ronade à Salers.

Voir les commentaires

Particularité sur une carte postale ancienne

4 Octobre 2015, 15:39pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Place de "Saler"

Place de "Saler"

A l'occasion d'un vide-grenier hier vers Port-Royal, nous avons acquis cette CPA "d'Aurillac".

 

Si aucune date n'est mentionnée sur cette CPA, la "place de Saler" est bien notre actuelle place Tyssandier d'Escous.

Plusieurs indices nous permettent de cerner la date, avant tout, la halle à grains qui précède la construction de la statue de Tyssandier d'Escous, la façade de la maison de La Ronade qui n'avait pas encore fait l'objet d'une modification ou bien encore cette affiche collée sur la maison Flogeac annonçant la une d'une des édition du "Petit Journal": "La Grand-Mère".

Quelques recherches pourront nous dater plus facilement ce cliché, néanmoins une chose est sure, on prenait moins de gants avec le patrimoine à l'époque surtout en collant ainsi une affiche à l'angle d'une des tours de la place.

Voir les commentaires

Le musée de Salers et les Journées Européennes du Patrimoine

18 Septembre 2015, 16:02pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Le musée de Salers et les Journées Européennes du Patrimoine

Comme chaque année, le Commandeur Israël de MOSSIER vous accueillera dans sa curieuse demeure pour vous faire remonter le temps, l'espace d'une visite, à l'époque moderne.

Toutes les informations sont à demander à l'Office de Tourisme du Pays de Salers ou bien en appelant directement le guide conférencier du Musée, Stéphane VEYRET au 04 71 40 75 97

Voir les commentaires

Les Journées Européennes du Patrimoine à Salers

18 Septembre 2015, 15:47pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Ancienne mission diocésaine de Salers

Ancienne mission diocésaine de Salers

Chers amis,

 

Petit rappel, les 19 et 20 septembre, ce sont les Journées Européennes du Patrimoine.

Le patrimoine est à l'honneur et c'est souvent l'occasion de valoriser des sites fermés le reste du temps ou bien de prendre connaissance de quelques nouvelles découvertes.

L'office de tourisme du Pays de Salers présente tous les événements programmés sur son site internet.

Pour notre part, la Société Historique du Pays de Salers participera à la présentation de l'historique de l'ancienne mission diocésaine de Clermont qui fut implantée à Salers de la fin du XVIIème siècle jusqu'à la première moitié du XIXème siècle en fournissant un historique de la mission diocésaine, à la demande de l'office de tourisme, à partir des travaux des Abbés RANDANNE et DELRIU (XIXème) et du travail universitaire de Cédric TARTAUD-GINESTE

 

  • Marie-Laure LAPORTE, guide conférencière de l'office de tourisme, interviendra sur l'historique de la mission et de sa chapelle, rappelant les faits qui ont poussé les pères missionnaires à mettre plusieurs décennies à s'implanter sur le site (notamment le procès entre les barons de Salers et la famille Bertrandy) et rappelera les raisons qui ont amené à confondre la mission diocésaine avec l'hospice Lizet.
  • Bruno LHOMME, directeur de l'EPHAD, interviendra sur la partie contemporaine, la transformation de l'hospice en maison de retraite ainsi que les extensions récentes ayant pour but d'améliorer les conditions d'accueil de ce bâtiment de l'époque moderne.

 

Toutes les informations vous seront données en contactant l'office de Tourisme du Pays de Salers

 

Voir les commentaires

Avis de recherche - le couvent des religieuses de Salers

24 Août 2015, 15:15pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Avis de recherche - le couvent des religieuses de Salers
Avis de recherche - le couvent des religieuses de Salers

 

La Société Historique du Pays de Salers est à la recherche d'anciennes photos du Couvent de Salers.

Celui-ci est le fruit d'une fondation en 1646, lorsque des religieuses de la Compagnie de Marie - fondée par Jeanne de LESTONNAC en 1606 - vinrent d'Aurillac à la demande des consuls de Salers.

Le Couvent fut bâti contre les remparts de Salers et fut dédié tant à l'oraison qu'à l'instruction des filles de la région. Sa spiritualité était d'influence ignatienne, il n'est donc pas étonnant d'y avoir eu des aumôniers qui provenaient du collège jésuite de Mauriac.

Les religieuses furent chassées à la Révolution et furent rétablies au XIXème siècle sous Charles X. En 1905, les lois dites "Combes" à l'encontre des congrégations mirent un terme à la présence régulière des religieuses, elles prirent donc le chemin de l'exil vers la Belgique.

Seule Soeur GUILLAUME resta à Salers et fonda l'école au sein de la maison Malessaigne-Mossier que certain(e)s ont connue.

L'ancien couvent survécu à la seconde guerre mondiale de quelques années, son état de délabrement ne rendait pas sa conservation très économique, il fut donc rasé et on y construit l'actuelle école (Le CEG).

Ce bâtiment est en net recul par rapport à l'ancienne clôture qui s'avançait probablement jusqu'au niveau du muret ou au pas de porte de l'actuelle salle des fêtes (qui est l'ultime bâtiment conservé du couvent). Pour mémoire, le père d'Annie BOUYGE, qui possédait du bétail, accrochant un bestiau contre sa maison, pouvait complétement couper la route d'un mur à l'autre, prouvant l'étoitesse de la rue d'alors.

 

***

 

Il reste peu de photos de cet ancien couvent. Il y a quelques années, nous avons vu circuler une deux cartes postales anciennes (les notres sont des copies de celles que l'on peut trouver sur le site des AD15) qui présentaient deux personnes dans le couvent en cours de destruction ou dans un état de délabrement avancé (s'agit-il de deux ouvriers ou de deux membres du conseil municipal?). Une CPA plus connue présente le couvent depuis son ancien jardin (l'actuel préau de l'école). 

 

Certains sagraniers ont peut connu et/ou conservé des photos ou un exemplaire de ces CPA, la Société Historique du Pays de Salers serait très intéressée d'en avoir juste une copie de bonne qualité pour illustrer nos articles. Vous pouvez l'adresser à contact.shps@gmail.com

 

Merci d'avance d'avoir lu cette "bouteille à la mer" !

 

Voir les commentaires

Le sommaire du Tome VII de notre brochure annuelle - Nostra Istoria

19 Août 2015, 09:00am

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Le sommaire du Tome VII de notre brochure annuelle - Nostra Istoria

Au sommaire pour l'année 2015:

 

- Le Tableau mystère du musée de Salers (couverture de la brochure)

- Les prêtres insermentés du Canton de Salers

- La paroisse du Falgoux, clichés de la famille Morio

 

Commande et adhésion: contact.shps@gmail.com et 06 38 76 05 25

 

Voir les commentaires

Focus sur les Missionnaires du Coeur de Jésus de Monistrol

16 Août 2015, 00:30am

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Le rayonnement de Salers au cours des siècles n'en finit pas de se retrouver dans des ramifications diverses et variées.

 

Cette semaine, nous portons une attention particulière sur l'Institut des Frères du Sacré-Coeur et de la fondation à Monistrol en Haut-Loire par André COINDRE, des Missionnaires du Coeur de Jésus.

Cette fondation a eu une existence brève de 1822 à 1828, approuvée par Monseigneur de SALAMON, alors évêque de Saint-Flour et dont l'autorité s'etendait sur l'ancien diocèse du Puy jusqu'en... 1822.

L'évêque fait reférence par deux fois, dans sa lettre de mandement, à l'action des pères missionnaires de Salers.

 

 

Pour mémoire, l'ancienne mission diocésaine a été fondée en 1674 à Salers (c'était l'une des quatre maisons du diocèse de Clermont) et après de longues procédures, les pères missionnaires purent s'installer dans le bâtiment final que nous connaissons sous le nom impropre "d'EHPAD Lizet" au cours du XVIIIème siècle.

 

 

Voir les commentaires

Note de lecture de l'ouvrage de Jean-Claude Moulier sur Salers

5 Août 2015, 21:42pm

Publié par Société Historique du Pays de Salers

Note de lecture de l'ouvrage de Jean-Claude Moulier sur Salers

 

Voici un ouvrage dédié au « pays » de Salers, en une centaine de pages, l’auteur brosse, clichés à l’appui, tout ce qui se sait ou à peu près, sur l’histoire locale, à ceci près que l’ouvrage n’offre aucune information de première main, se bornant à nous offrir ce que DE RIBIER, JALENQUES, GARRIGUE et autres ont déjà défrichés.

 

On reste sur sa faim car certains auteurs sont purement et simplement ignorés (RANDANNE et DELRIEU pour l’histoire de la mission diocésaine, LIZET pour l’histoire de sa famille, rien ne relate le travail de Gérard DELANGLE qui sera notamment le sujet de travail de la SHPS en 2016, pas plus que les travaux réalisés par Anne TYSSANDIER D’ESCOUS, René MONBOISSE, l’Abbé CHEYRIER, CASSAN, BACQUIER, IUNG,…).

Le travail sur les Monuments Aux Morts est bâclé (Pourtant la SHPS tient à disposition, y compris aux Archives départementales, le tome VI de sa revue, dédiée au centenaire de la Grande Guerre et Gilles VIDAL réalise un important travail de collecte) .

Aucune mention n’est faite pour valoriser les associations historiques de Chaussenac, de la Vallée du Mars et d'autres que nous oublions peut-être. Cet ouvrage ne sera donc pas celui que les passionnés du Pays de Salers attendaient.

Des erreurs assez grossières se sont glissées dans l’ouvrage, l’auteur nous invente même un couvent de franciscains « cordeliers » (p24), l’église Saint MatThieu prend 2T, aucune référence aux prêtres-filleuls…

Si la critique est acerbe, elle n’est rien comparée à ce que Pierre MOULIER prépare dans le cadre de l’association Cantal Patrimoine…

Notre patrimoine mérite mieux que ce genre de travail avec davantage de rigueur et une plus grande concertation en se basant sur des conseillers plus fiables.

Oui, Philippe GARRIGUE nous manque !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>